… LA SANTÉ

Préserver sa santé tout en se faisant plaisir, c’est ce que propose l’agriculture biologique à ses consommateurs. L’agriculture biologique, est un mode de production fondé sur la non-utilisation de produits chimiques et d’OGM.

Des aliments plus sains

L’agriculture biologique propose des produits sains. Ceux-ci se distinguent par des teneurs plus élevées en composants bénéfiques : plus de matière sèche, de vitamine C et d’antioxydants dans les fruits et légumes, meilleur équilibre des acides aminés dans les céréales, meilleure composition en acides gras dans les produits animaux. La transformation biologique utilise moins d’additifs et préserve mieux les qualités nutritionnelles de la matière première? La teneur supérieure des aliments bio en vitamines et oligo-éléments est un sujet sur lequel les experts s’affrontent régulièrement par presse interposée, mais tous s’accordent sur un taux de matière sèche plus important des produits bios (c’est à dire moins d’eau !) et une supériorité dans leur teneur en antioxydants (vitamine C, polyphénols), en certains oligo-éléments (magnésium et fer) et en Oméga 3 dans le lait.

La dernière étude importante en date sur le taux plus élevé d’antioxydants dans les produits biologiques nous vient de l’Université de Newcastle qui prouve également la moindre concentration en pesticides, mais aussi en cadmium, azote, nitrate et nitrite.

happyculteur Jean-Christophe-Sussmann2droit-photo-G-Huber RayonfruitsSatorizAvignonCreditphotosBio-de-Provence

223 fois moins de résidus de pesticides dans nos assiettes

Malgré le peu de moyens engagés pour étudier les effets des pesticides sur la santé, leur dangerosité est aujourd’hui établie. De très nombreux articles publiés dans des revues scientifiques, dont plus de 80 entre 2008 et 2011 ont établi une corrélation positive entre pesticides et cancers. Ces dernières années, il été prouvé que l’agriculture biologique produit des aliments comportant 223 fois moins de résidus de pesticides (source : générations futures, 2010). Par ailleurs, des résidus de 17 pesticides différents et suspectés d’être cancérigènes ou perturbateurs endocriniens ont été détectés dans des produits non bio.

Pour en savoir plus: http://www.menustoxiques.fr/

Les agriculteurs sont les plus exposés aux pesticides

Les personnes les plus exposées à ces substances restent les agriculteurs eux-mêmes. Ainsi, la maladie de Parkinson a été reconnue en 2012 comme maladie professionnelle pour les agriculteurs, du fait de l’exposition aux pesticides.

Pour aller plus loin: http://www.phyto-victimes.fr/

Plus de détails sur les rapports entre alimentation bio et santé disponibles sur le site du livre Manger bio, c’est mieux ! (écrit par Claude Aubert,  Denis Lairon et André Lefèbvre)

voir la vidéo de Denis Lairon ci-dessous: